La Validation des Acquis de l’Expérience est un dispositif créé en 2002 qui permet à toute personne – salariée – indépendant – bénévole – demandeur d’emploi – de valider ses acquis, en vue d’obtenir un diplôme, en dehors du système scolaire traditionnel. La loi du 05 septembre 2018 permet de pouvoir obtenir un ou plusieurs blocs de compétences d’un diplôme ; les blocs obtenus restent définitivement acquis.

La seule condition est d’avoir à son actif 1607 heures de travail équivalent à une année à temps plein, que l’activité ait été exercée à temps partiel ou de manière discontinue.

Quels intérêts de valider
un diplôme ?

Les intérêts sont multiples :

  • La reconnaissance de ses compétences,
  • Une meilleure confiance en ses capacités,
  • Une meilleure rémunération, plus simple à négocier avec un diplôme,
  • Faciliter son insertion professionnelle sur le marché du travail,
  • Rebondir pour changer de poste.
Prendre RDV

Les 4 étapes d’une VAE:

1.

l’information

Il s’agit d’un rdv gratuit pour :

  • Evaluer le projet,
  • Identifier le diplôme correspondant à l’expérience professionnelle et personnelle,
  • Repérer d’éventuelles faiblesses pour essayer d’y apporter des solutions,
  • Vérifier selon les diplômes antérieurs obtenus, si une dispense est possible pour le diplôme visé,
  • Répondre aux questions pour lever des interrogations qui pourraient se poser à ce stade du projet.

A l’issue de cet entretien, le candidat a une vision claire de la démarche dans laquelle il souhaite s’engager. 

2.

La constitution du dossier de recevabilité

C’est une étape indispensable et préalable à l’engagement dans la démarche de VAE.

Ce rdv est gratuit et a pour objectif :

  • De rédiger le livret 1 pour détailler les activités en lien avec le diplôme visé,
  • De préparer les justificatifs de preuves à joindre au dossier.

Au terme d’un délai légal de 2 mois maximum, le candidat obtient sa recevabilité qui lui permet de débuter la rédaction de son livret 2.

3.

La rédaction du Livret 2

Cette étape demande une prise de recul sur son expérience pour l’inventorier. Il faut pouvoir en extraire les éléments les plus pertinents pour les valoriser par un travail d’écriture.

Cette phase nécessite un accompagnement personnalisé, basé sur la confiance et la bienveillance pour stimuler la motivation et soutenir le travail de rédaction.

A noter, qu’en cours et fin d’accompagnement, le candidat est informé des possibilités d’évolution, des débouchés et des éventuelles passerelles, équivalences qui s’offrent à lui en fonction du diplôme visé et de celui en cours de validation. La consultante-formatrice de par son activité de veille possède une bonne connaissance des évolutions et potentialités du marché de l’emploi.

A l’issue de l’accompagnement, le candidat peut ainsi se projeter sereinement sur la suite de son parcours avec des perspectives d’évolution claires.

4.

Le passage devant le jury

L’épreuve orale devant le jury se déroule en deux temps : une présentation personnelle de son parcours, suivi d’un échange avec les membres du jury.

La préparation ciblera ses deux temps par un travail de mise en confiance, de mises en situation.

A l’issue, le candidat a 3 possibilités et obtient :

  • La validation totale : il obtient ainsi son titre ou diplôme,
  • Une validation partielle : des préconisations sont faites pour permettre au candidat d’obtenir le complément des unités manquantes,
  • Une absence de validation : des préconisations sont là encore proposées dans cette hypothèse la plus rare.

Quels sont les bénéfices
de l’accompagnement ?

Sandra Gourjon est une professionnelle qui maîtrise le contenu des référentiels des diplômes validés par les candidats, elle est garante du respect de ce cadre tout au long du travail rédactionnel et vous conseille dans vos démarches.

Elle possède l’expérience des attendus du jury et guide le travail du candidat

Grâce à ses questions, elle permet au candidat une prise de recul pour approfondir, analyser, détailler et valoriser l’expérience professionnelle

Elle apporte des connaissances méthodologiques mais également théoriques

Réactive, elle relit, commente et annote le travail pour avancer sereinement et efficacement

Par sa posture bienveillante et encourageante, elle stimule la motivation et développe la confiance en soi.

Les statistiques

Les statistiques sont souvent utilisées pour avancer des résultats très avantageux.

Les résultats dépendent de plusieurs facteurs :

  • Du candidat : en VAE il y a beaucoup d’hétérogénéité dans l’expérience et le potentiel des différents candidats qui se présentent
  • De la qualité de l’accompagnement
  • Des régions où l’on observe des variations de réussite
  • Des jurys qui ont des appréciations différentes

En VAE, il y a plusieurs certificateurs mais les deux plus importants sont :

  • Le Ministère de l’Education Nationale pour les diplômes : CAP – BAC – BTS 
  • Le Ministère de la Santé et des affaires sociales pour les diplômes : DEAES – DEAS – DEAP – DEME – DEES – DEEJE – DEASS – CAFERUIS – DEIS

Ci-après quelques données objectives.

Focus sur données nationales – 2015

Dernières données officielles – le taux de validation de 2 ministères

Les ministères de l’Education Nationale et de la Santé et des Affaires Sociales concentrent 77% des demandes VAE

Présentés Taux de validation totale en % Taux de validation partielle en % Absence de validation en %
Ministère de l’Education Nationale (CAP au BTS)

→ Diplôme le plus présenté : le CAP Petite Enfance

19 324 68,1 20,4 11,5
Ministères chargés de la santé et des affaires sociales

→ Diplôme le plus présenté : le DE D’Aide-Soignant

12 141 40,9 43,1 16,0
Ensemble des ministères certificateurs (hors ministère de la culture) 41 415 59,5 26,9 13,6

Focus sur données Auvergne-Rhône-Alpes – 2020

Mes résultats

Les totaux sont calculés à partir du nombre de résultats disponibles à la date du 31/12/2021 et mis à jour chaque fin d’année.

TOP 5 des certifications les plus demandées

1.

Diplôme d’Etat d’Educateur Spécialisé

2.

Diplôme d’Etat d’Aide-Soignant

3.

CAP Accompagnant Educatif Petite Enfance

4.

Diplôme d’Etat d’Accompagnant Educatif et Social

5.

Diplôme d’Etat de Moniteur Educateur

Le financement

Les prestations ci-après sont proposées uniquement à distance via Skype, Zoom, Hangouts ou téléphone. Une offre en présentiel ou mixte est disponible via le CPF.

Niveau de diplôme visé Nombre d’heures Tarif (net) Lien vers l’offre CPF
Jusqu’au BAC + 2
CAP – BAC – BTS
DEAES – DEAS – DEAP – DEME

8h

12h

16h

20h

520€

780€

1 040€

1 300€

Voir l’offre

Voir l’offre

Voir l’offre

Voir l’offre

BAC + 3 à 5
DEES – DEEJE – DEASS – DEIS – CAFERUIS – CAFDES

8h

12h

16h

20h

600€

900€

1 200€

1 500€

Voir l’offre

Voir l’offre

Voir l’offre

Voir l’offre

Préparation à l’oral

4h

6h

7h

270€

400€

475€

Voir l’offre

Voir l’offre

Voir l’offre

 

Il existe selon les situations, plusieurs possibilités de financement. Sandra Gourjon vous conseille et vous guide dans vos démarches.

Vous êtes salarié(e) : Vous êtes demandeur(euse) d’emploi : Vous êtes indépendant(e) :
  • Le Compte Personnel de Formation (CPF)
  • L’entreprise par le plan de développement des compétences
  • Les opérateurs de compétences pour les entreprises de moins de 50 salariés peuvent financer une action de formation
  • Financement Pôle Emploi
  • Le Compte personnel de formation (CPF)
  • Financement par la région grâce au dispositif « Transition Pro »
Le Compte Personnel de Formation (CPF)

Le financement personnel peut venir en dernier recours pour compléter le financement de votre projet de formation.

A noter : le CPF est abondé à hauteur de 500 € au plus tard le 30 avril de chaque année et de 800 € pour les personnes sans diplôme.

Pour information : je tiens à disposition « les conditions particulières titulaires «, rédigées par la Caisse des Dépôts et des Consignations (CDC) qui regroupe l’ensemble des informations et obligations liées à l’utilisation du CPF. Lors de la première connexion au site moncompteformation.gouv.fr. chaque utilisateur est tenu de prendre connaissance et d’accepter les conditions générales d’utilisation (CGU) et la contractualisation implicite entre le bénéficiaire de l’action de formation et l’organisme de formation qui en découle.

En cas de financement personnel, les conditions générales de vente fixent le cadre contractuel de la vente dont les obligations réciproques entre la consultante formatrice et le bénéficiaire de l’action de formation. Ce document est à disposition à la demande.