La monétisation du CPF à compter du 1er janvier 2019 va transformer le rapport à la formation. Le but affiché est de faciliter l’accès à la formation et simultanément de rendre davantage autonomes les salariés dans leurs choix d’orientation professionnelle ou de montée en compétences.

36 % des adultes français bénéficient chaque année d’une formation contre 53 % en Allemagne et plus de 60 % dans les pays nordiques.

Si actuellement, l’heure de formation est financée à hauteur de 40€ par les OPCA, la conversion pourrait se faire sur la base de 14,28€ ce qui représenterait une perte importante pour les salariés.

Une formation certifiante de qualité, qu’elle concerne l’anglais professionnel, les compétences digitales, le management de projet ou la conduite d’engins de chantier, coûte entre 25 et 50 euros TTC de l’heure en moyenne. La qualité a un coût et notamment pour l’offre de formation la plus innovante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
3 + 20 =


Post Navigation